QUE FAIRE S’ILS S’INSTALLENT CHEZ VOUS ?

Guêpe

Tout le monde n’est pas au courant, mais depuis début 2013, il est inutile d’appeler les pompiers pour faire détruire un nid de guêpes ou de frelons qui s’installerait chez vous.

Alors si le problème se pose, prévenez la Mairie : 02 35 56 52 52

Et appelez Monsieur GUEROULT, pompier retraité qui intervient sur notre Commune, au 06 09 15 76 97.

La mairie prendra en charge les frais de destruction de nid à hauteur de 50 %. Le solde sera à payer directement au Trésor Public après réception de l’avis.

Abeille

Attention ! Pour les nids d’abeilles, vous devez appeler un apiculteur qui viendra chez vous pour enlever le nid sans tuer les abeilles. Le plus souvent, cela ne vous coûtera rien et vous aurez peut-être même droit à un petit pot de miel en prime !

ET LE FRELON ASIATIQUE ?

En préambule, il faut savoir que le frelon asiatique à pattes jaunes, invasif et nuisible, a été classé en 2012 « danger sanitaire » de niveau 2 sur une échelle qui en compte 3. Reconnu comme prédateur des abeilles, il a tout de même tué durant l’été dernier.

Nid de frelons asiatiques

Le frelon asiatique est arrivé il y a plusieurs années en France. La prédation importante de ce frelon a une incidence sur les abeilles et peut causer des dégâts plus ou moins importants sur la biodiversité locale. L’espèce non seulement s’est très bien acclimatée, mais s’est aussi multipliée, en raison d’un taux de reproduction élevé et de l’absence de prédateurs. C’est pourquoi, avec la chute des feuilles en automne, certains habitants ont la surprise de découvrir des nids imposants de frelons dans les arbres.

Comment le reconnaître ?

Frelon asiatique

Le frelon asiatique a un aspect plus sombre que le frelon européen. On le reconnaît facilement avec son thorax brun et noir, sa tête orange avec un front noir et son abdomen doté d’un gros anneau orangé. En vol, ses longues pattes jaunes traînent à l’arrière de son corps.

Il se distingue aussi par son agilité et, contrairement à son cousin européen, il peut réaliser des vols stationnaires sur de longues durées.

Son nid de forme sphérique ou ovale peut atteindre jusqu’à 100 cm de diamètre. Il est souvent accroché à des hauteurs importantes, mais aussi sous un abri aéré, comme cela a été le cas en juillet dernier sur notre Commune de Rocquefort, en l’occurrence chez moi, dans un bâtiment me servant d’atelier. Quelle n’a pas été ma stupeur en découvrant ce nid accolé au mur, entre les clefs à molette et les tournevis !

Les facteurs de risques :

Le frelon asiatique est plus agressif que son cousin européen mais n’est pas plus dangereux et agressif envers l’homme que tout autre hyménoptère tant qu’il n’est pas dérangé et qu’on ne s’approche pas de son nid. Auquel cas, il peut attaquer en groupe et en rafale, ce qui occasionne de multiples piqûres. Son venin n’est pas particulièrement toxique, en revanche son aiguillon peut traverser les tissus épais et piquer en profondeur (1 cm) et surtout pulvériser du venin à distance. Seul un choc est à craindre chez les personnes qui sont allergiques aux piqûres de ces insectes. A ce jour, la quasi-totalité des attaques de frelons asiatiques sur l’homme en France ont eu lieu à proximité de nids actifs ou de nids décrochés, mais incomplètement détruits, voire accidentellement lors de travaux de jardinage ou d’entretien d’espaces verts.

QUE FAIRE EN PRESENCE D’UN NID DE FRELONS ASIATIQUES ?

En prévention, il convient d’être prudent et de ne pas s’approcher à moins de 5 m du nid. Ne prenez pas le risque de détruire le nid vous-même. Comme pour les guêpes et frelons européens, prévenez la Mairie et faites appel à Monsieur GUEROULT.

Sachez qu’il n’y a pas lieu de détruire un nid de frelons découvert à l’automne parce qu’il est présent depuis plusieurs mois. Sa destruction n’est d’aucune utilité car les jeunes fondatrices fécondées ont déjà quitté le nid. La population restante va péricliter avec les gelées hivernales. Les quelques fondatrices pouvant rester dans le nid durant l’hiver ne seront très certainement pas aptes à recommencer un cycle. Le nid de frelons non détruit ne sera pas réinvesti l’année suivante. Il y a peu de probabilité qu’un nid se reconstruise à proximité immédiate de l’ancien nid l’année d’après. Le nid se dégradera naturellement avec la pluie et les oiseaux.